panel 2

L'Office National de Sécurité Sociale (ONSS) , mène une enquête sur l'utilisation de son site web.

Nous aimerions vous poser quelques questions à ce sujet.
Il ne vous faudra que 5 minutes pour répondre à cette enquête et vos réponses sont totalement anonymes.

Votre contribution nous est très précieuse !

Oui, je souhaite participerNon, merci

Analyse du marché du travail pour le premier trimestre 2019 2019-07-01

Par rapport à la période analogue de l’année 2018, l’emploi salarié au cours du premier trimestre 2019 a augmenté, tant en nombre de postes de travail (+1,7%) qu’en volume de travail en équivalents-temps plein (+1,7%). Cette tendance positive concerne tant les secteurs “Industrie et Construction” que les “services commerciaux” et les “services non-commerciaux”.

Par contre, le recours à l’emploi intérimaire a  diminué (-2,5% en volume de travail en équivalents temps plein par rapport au premier trimestre 2018).

Caractéristiques des travailleurs

La progression de l'emploi est légèrement moins élevée chez les hommes que chez les femmes et est la plus élevée dans les tranches d'âge de 25 à 39 ans et de 50 à 64 ans.

Cette augmentation concerne principalement tant le secteur privé (+1,9%) que le secteur public (+1,2%)  et tant le travail sous forme de prestations à temps plein (+1,7%) qu’à temps partiel (+1,2%).

La hausse touche tant les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale (+2,7%), que ceux de la Région Flamande (+1,5%) et ceux de la Région Wallonne (+1,4%).

Industries et construction

Sur base annuelle, la tendance dans l’industrie et la construction est positive (+1,3% en postes de travail et 1,2% en volume de travail). La plupart des sous-secteurs connaissent une hausse appréciable de l'emploi. Ce sont surtout l’industrie pharmaceutique ainsi que les industries alimentaires et des boissons qui continuent à croître fortement.

Les services

Les services commerciaux ont enregistré une forte augmentation de l’emploi par rapport au premier trimestre 2018 (+2% en postes de travail et en volume de travail). Cette augmentation est le résultat d’une forte croissance dans la plupart des sous-secteurs. L'emploi ne décroit qu'au sein des “Activités financières”.

Dans les services non-commerciaux, l’emploi évolue de façon globalement positive (+1,7% en postes de travail et en volume de travail). Après prise en compte des glissements entre les différentes secteurs d'activité (plus d’info sur ces glissements, voir Particularités), on relève un statuquo au sein de l'administration publique et une croissance au sein de l'enseignement (+2,7% en postes de travail, +1,5% en volume de travail). L'augmentation dans le secteur de la santé et de l’action sociale est évaluée à 2,2%, au niveau tant des postes de travail que du volume de travail.

Le travail intérimaire

La demande en forces de travail via l'intérim a diminué. Fin mars 2019, le nombre de postes de travail a été légèrement moins élevé que celui de fin mars 2018 (-1% pour les ouvriers et -0,5% pour les employés). Le volume de travail exprimé en équivalents-temps plein a été moins élevé durant le premier trimestre 2019 par rapport au premier trimestre 2018 (-2,4% pour les ouvriers, -3,0% pour les employés).

Des informations complémentaires?

Estimations rapides de l'emploi

^ Back to Top